Formation sur les changements climatiques, la santé et les migrations

Une formation de base destinée à vous en apprendre plus sur ces enjeux !

Inscrivez-vous

La Formation

 

Climigrant

Les changements climatiques et la dégradation de l’environnement constituent l’un des défis majeurs de notre époque. Ils représentent l’une des plus grandes menaces pour la santé des populations et sont la cause de mouvements migratoires appelés à s’amplifier, que ce soit au niveau international ou local. La compréhension de ces phénomènes nécessite une vision d’ensemble, en particulier une vision interdisciplinaire. Cette formation vous permettra non seulement d’aborder les concepts de base, mais aussi de découvrir les enjeux majeurs soulevés par les migrations climatiques, avec un accent particulier sur la santé et les vulnérabilités. 

Ainsi, plus d’une vingtaine d’expert.e.s du Québec et d’ailleurs se sont réunis pour vous parler: 

  • du climat et des changements climatiques;
  • des impacts des changements climatiques et des migrations qu’ils provoquent sur la santé des populations et des individus (incluant la santé mentale);
  • du statut des migrant.e.s et de leur accès aux services;
  • des vulnérabilités des populations touchées (incluant les communautés autochtones);
  • des stratégies d’adaptation et de pistes de solutions.

Consultez la table des matières.

La formation s’adresse principalement aux chercheurs.euses, étudiant.e.s, clinicien.ne.s, décideurs, intervenant.e.s et toutes autres parties concernées. Elle est toutefois ouverte à toutes et à tous. 

Bonne formation!

Pas de répit pour la planète en 2023

Depuis les débuts du développement de cette formation en 2020, nous assistons à une forte augmentation des événements climatiques extrêmes à travers le monde. Le mois de juillet 2023 a ainsi été le mois le plus chaud jamais enregistré sur Terre : les températures ont avoisiné les 50 degrés dans plusieurs pays de l’Europe du Sud et même dépassé ces valeurs dans le Sud des États-Unis. 

Le Québec, qui n’a pas échappé à ce phénomène, a connu la pire saison d’incendies de forêt de toute son histoire, Montréal ayant même atteint la place peu enviable de ville la plus polluée du monde pendant quelques jours en raison de la concentration des particules fines contenues dans la fumée provoquée par ces feux. La Grèce, le Portugal, l’Espagne, Chypre, Hawaï (USA) notamment, ont également été ravagés par les flammes. Ailleurs, ce sont des inondations sans précédent qui ont marqué l’actualité : en Lybie, en Chine, en Slovénie, dans le Nord de l’Europe, au Vermont aux États-Unis, pour n’en citer que quelques-uns. 

Face aux effets dévastateurs de ces aléas météorologiques sur les écosystèmes, l’environnement et les populations, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a même affirmé que l’humanité avait quitté l’ère du réchauffement climatique pour entrer dans celle de « l’ébullition mondiale ».